comancheria-avis-film

Ce polar-western américain du réalisateur britannique David Mackenzie est sorti en salles françaises le 07 septembre 2016. Le film réunit le casting de Chris Pine, Ben Foster, Jeff Bridges, Gil Birmingham, Katy Mixon. Le scénario est produit par Taylor Sheridan. Le titre original du film en anglais est « Hell or High water ».

Présentation générale du film

Le cadre de Comancheria a comme décor un Etat du Texas. Le film raconte le parcours de deux frères, Ben Foster et Chris Pine qui doivent se convertir en braqueurs de banques pour éviter la saisie de leur ranch. Parce qu’ils trouvent que la banque est la responsable de leur faillite après la mort de leur mère. En nourrissant la vengeance, ils n’attaquent que les succursales de la banque afin de reverser à cette même banque l’argent qu’ils lui doivent. Ils ont à leur trousse un shérif ronchon et son partenaire mi-indien mi-mexicain.

Critique du film

Le film d’une durée de 1h 42 mn est avant tout une histoire de famille ou plutôt d’une propriété familiale des cow-boys. Il n’y a pas vraiment de scénario original. On y retrouve les rangers avec leurs chapeaux et étoiles dorées dans cettetoile de fond aride et brûlant de midwest américain. Les plans du film montrent des villes arriérées, presque fantômes, des grands espaces à pertes de vue. Ces images évoquent le thème du Comancheria : l’injustice sociale, la violence du système bancaire et le système capitaliste sauvage qui réduit à la paille la population américaine de l’époque. Le métrage est filmé avec brio, chaque scène est jouissive et le jeu des acteurs est réussi. Les bandes sonores originales de Nick Cave et de Warren Ellis et de Townes Van Zandt pour ne citer qu’eux donnent également le ton d’une ambiance d’un film se déroulant dans le Texas Midlands. Le duo braqueurs par nécessité est interprété par Chris Pine (Tobie) homme posé et réfléchi et Ben Foster (le violent qui vient de sortir de la prison). Le duo interprété par les rangers est encore plus contradictoire avec le vieux Marcus humoristique et désabusé et son adjoint taciturne. Le premier rôle est joué par Jeff Bridges, flic près de la retraite.Il se vante de son intuition de Blanc tandis que Alberto, joué par Bill Birminghamlui clôt le bec avec « un porc aveugle peut chercher de truffes ». Le ranger en Chef, Jeff Bridges donne au film un peu d’oxygène avec ses humours incisifs lancés contre son adjoint car le métrage fait état de quelques lourdeurs.

comancheria-critique

Les belles images de ce buddy-movie adoptent un rythme calme, malgré la poursuite dans le désert qui se termine par le duel dans les montagnes.Ce n’est qu’à la toute dernière partie qu’on commence à se réveiller avec le brillant final. Le suspense est quand même au rendez-vous grâce à l’excellent filmage des lieux où le duo va faire leur besogne. La caméra fait voir le déroulement des scènes avec les moindres détails et les moindres gestes.Le spectateur appréhende ainsi l’enjeu si les deux malfrats vont réussir ou non. En bref, Comancheria reprend quelques clichés sur les westerns, mais les spectateurs fans de westerns et de policier y trouveront sûrement leur compte. Si vous êtes plutôt série c’est par ici.